Bonjour à tous, on vient de m’inviter dans le groupe.
Je vais vous raconter mon cauchemar qui a débuté le 18 août 2021…
J’ai fais la 1ère dose de Pfizer le 28 mai et aucunes douleurs , le 4 juin j’ai eu un gros torticolis qui a duré 10jours malgré un cocktail d’ibuprofen et dafalgan 1g. Je n’ai même pas pensé à ma vaccination du 28 mai.
Ensuite ma 2ème dose le 2 juillet et là non plus aucunes douleurs. Les jours passent et on part en vacance du 14 au 21 août…
Le mercredi 18 août en me levant j’avais mal au cou comme un torticolis… Mais je me disais la douleur est bien trop forte pour ça.
Au fur et à mesure de la journée, je commençait à avoir du mal à lever mon bras gauche. Comme on était à la mer j’ai été chercher de l’ibuprofen et du dafalgan.
Mais ça ne fesait rien et la douleur s’intensifiait, je passais mes nuits assisse dans le fauteuil pour ne pas avoir trop mal et une sensation de brûlure avec des décharges électrique du cou jusqu’au bras.
Lundi 23 aout je vais chez mon médecin traitant car j’avais de plus en plus mal à en pleurer.
Elle me prescrit du Zaldiar 2× par jour (mélange de tramadol et paracetamol )
Elle m’a envoyé faire un scanner en urgence.
Le mardi 24, elle m’appele en disant que je devais voir un neurochirurgien, j’ai eu un rdv en urgence le jeudi 26 matin.
Le scan de lundi montre un petit soucis au niveau de la vertèbre cervicale C4-C5 mais pas assez claire pour voir le nerf.
L’ IRM en urgence montre un problème au niveau des nerfs .
En attendant la neurochirurgienne met un autre traitement en route: tradonal, medrol, dafalgan, diazepam.
La semaine suivante je fais un EMg chez la neurologue:
Problème cervicobrachialgies C5-C6 gauche avec faiblesse proximale et suspicion de syndrome de Parsonage et Turner.
J’ai fais une prise de sg car plusieurs causes peuvent causer cette maladie comme virus, vaccin….
Vue le peu de force qu’à mon bras gauche, elle ne veut pas que je reprenne le travail avant octobre, et séance de kiné 2 fois/semaine pendant 9 semaines.
Après tout ses examens, le verdict tombe: syndrome de Parsonage et Turner du au vaccin pfizer. Un syndrome ou on traite juste la douleur et par des séances de kiné, la récupération peut prendre entre 3 mois et 2 ans sans certitude de récupérer 100% de ses capacités.
Plusieurs car se sont déclaré en France, et même publié sur le site Ansm.
Depuis le 18 août je n’ai pas pu reprendre mon travail de puéricultrice car je n’ai pas de force dans le bras, l’épaule qui s’afaisse, les douleurs sont toujours présentes, les muscles de l’épaule et l’omoplate sont atrophiés et un bras qui est lourd pour lever…
Mes séances de kiné sont prolongé pour 30 séances supplémentaire pour remuscler tout ça…
Et bien évidemment la 3ème ne m’aura pas.
Merci d’avoir pris le temps de me lire…
Courage et force à nous…