Bonjour,
Vaccinée des deux doses Pf*zer depuis début juillet, j’ai fait un séjour en hôpital de 5 jours début octobre (soit 3 mois pile poil après ma deuxième dose…, hasard?). J’ai bientôt 27 ans, et je n’avais jamais été hospitalisée jusque là.
Grosse frayeur pour ma part, je suis arrivée aux urgences avec de gros problèmes respiratoires (je ne pouvais pas faire 5m sans essayer de reprendre mon souffle, crachais des glaires marron/noir, le moindre effort physique était impossible). Aux urgences, test PCR négatif, puis je passe un scanner TAP: là les médecins ne savent pas, on indique sur le résultat pneumopathie interstitielle ou covid-19. Je suis mise sous oxygène (que je retire de moi-même deux jours plus tard car je n’en ressens pas le besoin). Je suis sous anticoagulants (deux fois par jour; et çaa duré 15 jours après l’hospitalisation) et autres joyeusetés dont je ne me souviens plus les noms, ainsi que fer et vitamines car je suis anémiée. Toute les infirmières avec qui j’ai pu discuter à l’hôpital m’ont affirmé que ce que j’avais était dû au vaccin, aucun médecin ne l’a confirmé (bien qu’une l’ai fortement sous-entendu sans le dire clairement)…
À ma sortie d’hôpital, je suis totalement à l’ouest, j’ai une batterie d’examens interminables à faire… j’ai fait un nouveau scanner TAP deux semaines après ma sortie d’hôpital, le pneumologue m’assure qu’il s’agit d’une pneumopathie bactérienne (je le vois demain pour un EFR, je lui reposerai la question), et que je n’ai plus aucune trace d’infection dans les poumons. Sinon, bilan sanguin chaque semaine depuis la sortie d’hôpital (arrêt ce lundi), examens cardiaques, holter, échographie cardiaque, et bilan thyroïdien complet. On m’a trouvé un nodule à la thyroïde à peine plus gros que la « norme » l’année passée, et depuis l’hôpital, je sens ce nodule plus présent.
Par ailleurs, comme Christelle Pauwels, j’éprouve énormément de fatigue (je n’ai pas repris le travail en totalité – je suis à mon compte; peut-être due à mes problèmes de thyroïde, mais à ce jour, je n’en sais rien), je sens que j’ai une diminution de mes capacités cognitives, de gros problèmes de concentration, d’oubli, et je suis prof d’anglais particulier, c’est compliqué pour travailler efficacement. Tous les jours j’inscris sur des Post-it les choses à faire pour ne rien oublier…, je crois l’avoir dit mais j’ai 27 ans à la fin du mois… pas rassurant tout ça.
Enfin bref, rien de « grave » de mon côté, j’ai été prise en charge et je suis bien suivie aujourd’hui, j’espère seulement que l’on ne va pas découvrir de choses peu reluisantes lors des examens à venir.
Merci de m’avoir lue, et bon courage à tous,
Claire