Bonjour à tous.
Dans la nuit de samedi à dimanche mon mari a été réveillé par une douleur violente dans l’épaule gauche , irradiant dans la poitrine et le bras.
Il a 73 ans. Il dort normalement comme un loir ! C’est un sportif: il fait du vélo 3 fois par semaine, 50 à 70 km et de la musculation régulièrement. Il est régulièrement suivi par le généraliste et sa santé est bonne. Il a reçu la première dose d’Astrazeneca mi-juin, et la seconde le 2 août. Pour la première dose il a été très malade plusieurs jours et pas bien du tout toute la semaine. Rien du tout pour la deuxième injection.
Il était 3heures du matin. Il a commencé à être oppressé, à avoir du mal à respirer, et il s’est mis à transpirer. Sa tension, habituellement à 12 ou 13 est montée à 18.
Je décide d’appeler le 15. Le SMUR et Samu sont arrivés rapidement. On lui a donné un cachet de Trinitrine, et posé une perfusion avec Heparine et Aspegic, et fait un électrocardiogramme.
Décision prise de l’emmener aux urgences, à Hyères, à 5heures du matin.
Là-bas on lui a fait d’abord un test antigénique, de nouveau électrocardiogramme, radio des poumons et plusieurs prises de sang. Rien d’anormal soit-disant…
Personne n’a répondu à mes appels, donc à 9 heures je décide d’aller voir ce qu’il en est. On me dit qu’on s’occupe de lui mais que je peux lui laisser un téléphone.
A 11 heures il m’appelle pour me dire qu’il sort. Je prépare donc ses vêtements. Et quand j’arrive…il est déjà dehors, en pyjama et en chaussons…J’y croyais pas !
Il n’a vu aucun médecin. On lui a dit que tout allait bien. On n’a pas pu lui remettre les résultats d’examen faits car soit-disant l’informatique était en panne. On lui a pourtant remis un bref compte-rendu, en lui demandant de consulter en externe un cardiologue, et le croiriez-vous, en ajoutant « si ça recommence vous rappelez le 15 ».
Pour nous, c’est un effet secondaire du vaccin que le service des urgences n’a pas voulu reconnaître.
Mon mari a été reçu en urgence par son cardiologue qui ne trouve aucune explication à ce malaise brutal.
En attendant moi je suis maintenant très inquiète. Pour la troisième dose on se demande quoi faire, car le pass est demandé pour nos activités de danse. ..